Kharoll-Ann Souffrant

Le portrait de Kharoll-Ann a été réalisé par la talentueuse  Stacy Lee .

Le portrait de Kharoll-Ann a été réalisé par la talentueuse Stacy Lee.

En vieillissant, je me rends compte que je connais très peu de femmes qui ont pas vécu un petit quelque chose, c’est très très répandu.
— Kharoll-Ann (à propos de la culture du viol)

Kharoll-Ann travaille et étudie à la maîtrise en travail social à l’université McGill. Son implication bénévole a commencé tôt, dès l’âge de 12 ans, car cela faisait partie intégrante de son cursus scolaire au secondaire. Ce qui à la base était obligation s’est révélé une activité épanouissante qui lui a permis de rencontrer et d’échanger avec d’autres personnes aux intérêts similaires.

Le fait de s’impliquer l’a aidée à donner un sens aux choses qu’elle vivait, notamment à ses symptômes dépressifs et à l’intimidation qu’elle subissait.

En 2016, Kharoll-Ann a décidé de parler publiquement, pour la première fois, de santé mentale et de son cheminement personnel vers le rétablissement. Elle l’a fait en grand, sur la scène de TedXQuébec devant un public conquis qui lui a même fait une ovation. Aujourd’hui, elle n’hésite pas à se servir de ses histoires personnelles pour attirer les regards (et les oreilles) vers une problématique trop peu abordée dans les communautés Noires.